Deo Gratias

Pour connaître et aimer

Archive pour la catégorie 'Instruction religieuse'

Connaître Dieu par la Bible

Posté : 25 octobre, 2008 @ 10:30 dans Connaissance de Dieu, Credo | Pas de commentaires »

I Dieu est Esprit

« Dieu est Esprit et ceux qui l’adorent doivent L’adorer en esprit et en vérité ». (Saint Jean IV, 20).

II Dieu est éternel et immuable 

« Je suis le commencement et la fin ».  (Isaïe XLIV, 6).

« Avant que les montagnes n’eussent été faites, que la terre et le monde n’eussent été formés, Vous êtes Dieu de toute éternité et à jamais ». (Ps. LXXXIX, 2)

« Je suis Celui qui suis ». (Exode 111, 14).  

« Depuis le commencement je suis toujours le même ». (Isaïe XLI, 4)

« Je suis le Seigneur et je ne change pas ». (Malachie 111, 6).

III Dieu est Infini et présent partout 

Dieu « va d’une extrémité du monde à l’autre » (Sagesse VIII, 1).

« Ne remplis-je pas, moi, les cieux et la terre? dit l’Éternel. » (Jérémie XXIII, 24)

Saint Paul : « C’est en Lui que nous avons la vie, le mouvement et l’être. » (Actes XVII, 24, 25, 28).

«  Nulle créature n’est cachée devant Dieu, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de Celui à qui nous devons rendre compte » (Hébreux IV, 13).

Joseph : « Comment ferais-je un si grand mal et pécherais-je devant Dieu? » (Genèse XXXIX, 9).

IV Dieu sait tout 

« Il voit jusqu’aux extrémités de la terre, Il aperçoit tout ce qui est sous le ciel » (Job XXVIII, 24). « Il n’y a rien de caché devant ses yeux » (Ecclésiastique XXXIX, 24).

« Vous connaissez toutes choses, les nouvelles et les anciennes » (Ps. CXXXVIII, 5).

Dieu « sonde les reins et les cœurs » (Jérémie XVII, 10).

V Dieu est infiniment juste

« Le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père avec ses anges et alors Il rendra à chacun selon ses œuvres ». (Saint Mathieu XVI, 27).  

VI Dieu est saint 

« Le Seigneur est saint dans toutes Ses œuvres » (Ps. CXLIV, 17) 

«  Soyez saints, parce que Je suis saint »(Lévitique XI, 44).

«  Soyez parfaits, comme votre Père céleste est parfait » (Saint Mathieu V, 48)

VII Dieu est bon

« Vous aimez toutes les créatures et vous ne haïssez rien de ce que Vous avez fait » (Sagesse XI, 25). « Dieu a tellement aimé le monde, qu’Il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais ait la vie éternelle »(Saint Jean III, 16). « Je ne veux pas la mort du pécheur, mais qu’il se convertisse et qu’il vive  » (Ézéchiel XXXIII, 2).

Joseph vendu jadis par ses frères leur rappelait : «  Vous aviez dans l’idée de me faire du mal mais Dieu a voulu en faire sortir un bien » (Genèse L, 20). « Mes pensées ne sont pas vos pensées » (Isaïe 55, 8).

VIII Dieu est patient et misericordieux 

« Le Seigneur attend pour vous faire grâce » (Isaïe XXX 18) « Ne dis pas : La miséricorde de Dieu est grande, Il pardonnera la multitude de mes péchés … ne tarde pas à te convertir au Seigneur, et ne diffère pas de jour en jour ».

Dieu

Posté : 24 octobre, 2008 @ 10:28 dans Connaissance de Dieu, Credo | Pas de commentaires »

Définition : Dieu est un Esprit, éternel, infiniment parfait, créateur et maître de toute chose. 

Par la raison nous savons qu’il faut qu’existe un Dieu qui a créé le monde, qui soit esprit, infini, éternel, immuable, omniscient, tout-puissant, bon.

Mais la foi nous dit bien plus, et mieux. En connaissant Notre-Seigneur nous connaissons Dieu. « Celui qui me voit, voit aussi mon Père ». Dieu est juste, miséricordieux.

I Dieu est esprit 

II Dieu est éternel et immuable 

III Dieu est Infini et présent partout 

IV Dieu sait tout 

V Dieu est infiniment juste

VI Dieu est saint 

VII Dieu est bon 

VIII Dieu est patient et misericordieux 

(more…)

L’Existence de Dieu

Posté : 19 octobre, 2008 @ 10:27 dans Credo | Pas de commentaires »

C’est sur les idées que j’ai de Dieu que se règle toute mon existence terrestre et se détermine le sort de ma vie éternelle. Nous connaissons l’existence de Dieu indirectement, par les traces qu’Il a laissées dans le monde, et directement, parce qu’il s’est révélé à Adam et Eve, aux prophètes, à certains patriarches, et surtout, Il est venu Lui-même sur la terre. 

 Par la raison, je peux démontrer l’existence de Dieu, pour ne pas croire en aveugle. En revanche, les athées n’ont aucun argument qui prouve l’inexistence de Dieu. Saint Paul dit qu’il faut avoir un « culte raisonnable » (Romains, XII, I). 

I Dieu n’est pas visible mais Il a laissé ses traces dans le monde. 

A.     D’où vient le monde? 

B.     D’où vient l’ordre du monde? 

C.     D’où vient le mouvement du monde?

D.    D’où viennent la vie de la matière (la pousse des plantes), les instincts des animaux, l’homme? II Dieu a laissé ses traces dans l’homme. 

A.     D’où vient la distinction entre le bien et le mal?  B.     D’où vient la voix de la conscience? 

C.     D’où vient la soif de vérité de l’homme, et qui peut la combler? 

D.    D’où vient la soif de bonheur de l’homme et qui peut la combler? 

E.    D’où vient la soif de justice de l’homme et qui peut la combler?

III L’homme a besoin de Dieu, il ne peut pas vivre sans Dieu 

(more…)

Le culte rendû à la Sainte Vierge et aux saints

Posté : 18 octobre, 2008 @ 3:05 dans 10 commandements | Pas de commentaires »

Dans une église, il n’y a pas que le tabernacle, mais de nombreuses statues, de tableaux, de vitraux de saints sont aussi présents.

On trouve aussi des autels avec leurs cierges…

 

La préface des saints dit :

« Dans leur vie, Tu nous procures un modèle, dans la communion avec eux, une famille, et dans leur intercession, un appui ; afin que, soutenus par cette foule immense de témoins, nous courrions jusqu’au bout l’épreuve qui nous est proposée et recevions avec eux l’impérissable couronne de gloire, par le Christ, notre Seigneur. » 

 

Est-il permis d’honorer les saints ?

 

Dieu seul, notre Créateur, a droit à l’adoration. Nous n’adorons pas les saints, mais nous les honorons. Honorer, c’est aimer et rendre hommage, mais non adorer. 

 

C’est naturel d’honorer les saints, de même que nous honorons les grands hommes. Les saints n’ont considéré que leur âme, ils ont été con­duits par la pensée de la vie éternelle. 

Au lieu des records de force et d’habileté physique, le saint nous apprend le prix des valeurs spirituelles. Que le coureur mette plus ou moins de temps à atteindre son but : c’est bien; mais comment peut-on le comparer à celui qui atteint le terme de sa vie dans la rectitude du devoir? 

Ainsi le culte des saints est une garantie pour la pri­mauté du spirituel sur la matière, et il contribue à maintenir la civilisation. 

 

Le culte que nous rendons aux saints consiste à les honorer, les prier et les imiter. 

Le culte rendu à la Sainte Vierge et aux saints (2)

Posté : 18 octobre, 2008 @ 2:36 dans 10 commandements | Pas de commentaires »

1 – Pourquoi honorer les saints ?

Qu’est-ce qu’un saint? Ce n’est pas :
Un homme qui fait des miracles
Un homme sans fautes et sans faiblesses (il lutte contre le mal)
Ce n’est pas non plus quelqu’un sans personnalité.
Un homme toujours triste, avec un visage renfrogné, un homme qui ne rit jamais et qui trouve que tout va mal ici-bas. (On trouve parfois cela sur les tableaux, mais c’est l’interprétation d’un artiste).
Saint Francois de Sales : « Un saint triste est un triste saint». Saint Philippe de Néri, Dom Bosco qui entretenait la gaieté de ses enfants en leur disant sans cesse : “Stamni allegri”: « Soyez toujours gais et joyeux ». Saint Dominique Savio : “Ici nous faisons consister la sainteté à être toujours joyeux.”
Un saint est celui qui cherche à modeler son âme à la ressemblance de Dieu et pousse jusqu’à l’héroïsme la pratique des vertus chrétiennes.

Par les saints nous allons à Dieu :

Les saints sont un reflet de Dieu. Les perfections de Dieu se retrouvent dans les saints.
Nous ne pouvons pas regarder le soleil en face, mais il est plus facile de le contempler par un intermédiaire : reflets dans une eau claire, rayons qui s’infiltrent par une trouée au milieu des nuages, éclats donnés par le soleil sur une belle pierre précieuse, arc-en-ciel. Les saints sont comme des miroirs, comme des fontaines d’eau claire, des pierres précieuses : en les regardant, nous voyons Dieu en eux.

Dans chaque goutte de sueur ou de sang répandue par un saint ne retrouvons-nous pas la sueur et le sang de Jésus-Christ notre Rédempteur? Au coeur d’un saint on reconnaît les pulsations du divin Coeur, la même ferveur, le même amour. De ses lèvres encore ce sont des paroles divines qui tombent, ses mains ont fait les actes divins, elles ont offert les dons de Dieu. Chacune de ses souffrances émane de la Croix divine, chacun de ses bienfaits vient du divin Rédempteur… Dans les Apôtres nous vénérons les paroles de la Révélation divine qui ont conquis le monde, dans les Martyrs la force invincible qu’a montrée Jésus supportant tout, dans les Vierges, la victoire de la divine Pureté du Christ. Pourquoi entourer d’un tel respect les martyrs qui ont sacrifié leur vie? Parce qu’en eux nous retrouvons le Sauveur s’immolant pour nous. Pourquoi entourer les saints de notre affection? Parce que leur âme fut aimante à l’exemple de Jésus. Tous diffèrent les uns des autres et gardent leur originalité, mais tous sont des chefs-d’oeuvre qui reflètent Dieu.

En honorant les saints, nous honorons Dieu qui est l’auteur de toute sainteté.
La première phrase de la préface des saints est : « Car Tu es glorifié dans l’assemblée des saints : lorsque Tu couronnes leurs mérites, Tu couronnes tes propres dons. »

Le culte rendu à la Sainte Vierge et aux saints (3)

Posté : 18 octobre, 2008 @ 2:35 dans 10 commandements | Pas de commentaires »

- Nous honorons la bienheureuse Vierge Marie plus que tout autre être sur terre : Dans les églises, un autel spécial lui est dédié. Au bord des chemins, il y a aussi des statues de la Sainte Vierge. A la messe, elle est citée dans le Credo, dans la prière eucharistique.

- Elle est la Mère de Dieu. L’honneur du fils rejaillit sur sa mère. Où donc trouvera-t-on un fils qui ne souhaite de voir honorer sa Mère et qui interpréterait cet hommage comme un outrage?
- Dès l’Annonciation, la Sainte Vierge est honorée : l’ange lui dit : « Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous » ; à la Visitation, Elisabeth : « Vous êtes bénie entre toutes les femmes ». C’est Marie qui pendant trente ans va s’occuper de l’Enfant-Dieu en fuite en Egypte puis dans la maison de Nazareth : elle le nourrit, lui tisse ses vêtements (cf. Jn 19, 23-24) avant de participer discrètement à sa vie publique. Dans le Magnificat, la Sainte Vierge dit : « Tous les âges me diront bienheureuse ».
- Plus encore, la Sainte Vierge est notre Mère : sur la croix (moment solennel et où les paroles de Jésus sont particulièrement importantes) Jésus nous a donné sa mère pour qu’elle devienne notre mère (Jn 19, 26-27) : « Jésus, ayant vu sa mère, et auprès d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : ‘Femme, voici ton fils.’ Ensuite il dit au disciple : ‘Voici ta mère.’ ».
C’est pourquoi il ne suffit pas de porter sa médaille, il faut que, par nos affections et nos pensées, nous soyons dignes de Marie; il faut que dans notre vie rien ne puisse déplaire à Marie. Il faut lui demander simplement : “Vierge Sainte, Mère de mon Dieu, êtes-vous contente de moi ?”

2) Pourquoi prier les saints ?

La Sainte Vierge et les saints sont de puissants intercesseurs auprès de Dieu. Nous prions les saints pour qu’eux-mêmes prient Dieu pour nous. On dit : “Priez pour nous Sainte Mère de Dieu afin que nous soyons dignes des promesses de Notre-Seigneur Jésus-Christ”.
Dieu exauce parfois seulement par l’intermédiaire des saints : Jésus accomplit son premier miracle à Cana à la demande de sa mère et alors que son heure n’était pas encore venue ! En bon fils, Il ne peut rien lui refuser.

Les saints sont des rois. Déjà sur la terre, ils étaient très charitables, alors ils peuvent encore plus nous aider au Ciel, car ils peuvent bien plus pour nous ! Les ex-voto en sont un bon témoignage.
Dieu veut que tous les saints soient honorés, et en a député pour certaines causes : Sainte Jeanne d’Arc pour la France… C’est pourquoi nous avons des saints patrons (pater = père).

Il faut donc lire la vie des saints. La vie de certains saints nous frappe plus que d’autres. Notre âme réclame le changement, mais il y a le choix parmi les saints !

Le culte rendu à la Sainte Vierge et aux saints (4)

Posté : 18 octobre, 2008 @ 2:34 dans 10 commandements | Pas de commentaires »

3) Comment imiter les saints ?

Les saints sont un modèle pour nous. L’exemple des saints nous encourage. On se sent plus proches d’eux, ils ont eu les mêmes luttes que nous.

La grande foule des saints aimables et joyeux montrent que l’austérité des commandements n’est qu’apparente, et qu’on peut les accomplir.
Vous voulez faire de votre fils un peintre. Comment allez-vous vous y prendre ? Allez-vous le conduire devant un Murillo, un Raphaël en lui disant “Deviens un artiste et fait une Madone comme les peint Raphaël ». Votre jeune homme dirait aussitôt découragé « Père! faire une telle oeuvre, mais c’est impossible! ».
Vous allez lui donner quelque chose de très facile à copier pour lui former la main, jusqu’ici malhabile; des dessins très simples, pour qu’il ne rencontre pas de difficultés devant un travail trop compliqué et que, au contraire, à chaque exercice il se perfectionne.
Vouloir copier l’âme transcendante du Sauveur nous décourage à première vue; cela nous paraît vraiment inaccessible. Mais puisque tel ou tel saint, qui me ressemble, a bien tenté de marcher à la suite de Jésus, pourquoi n’essaierai-je pas à mon tour?
Demandez à ceux qui l’ont trouvé quel est le chemin qu’ils ont suivi, et alors suivez-le vous-même.

Objections ?

- On dit : “il faut ne chercher que Jésus seul…” Mais partout où nous chercherons Jésus, nous rencontrerons la Vierge Marie sa Mère, près de lui.
Oui. Jésus et Marie sont ensemble. Qui adore le Sauveur rend hommage à sa Mère et inversement qui honore Marie sent grandir en lui son attachement et son amour pour le Christ.
- On dit : mais elle n’y est pour rien … et Jésus ne dit-il pas (Mc 3, 33-35) : « Celui qui fait la volonté de Dieu, voilà mon frère, ma sœur, ma mère. » Mais pour l’observation de la parole de Dieu, pour la conformité de la vie à la volonté divine, aucune créature ne surpassa la Sainte Vierge Marie !

Quelques précisions :
- Ce n’est pas l’image ou la médaille que nous honorons ou vénérons, mais c’est la personne qu’elles représentent, et par ces personnes, nous remontons à Dieu.
On peut avoir dans sa chambre un crucifix, l’image des saints que nous aimons, notre Saint patron, notre ange gardien… Cela nous aidera aussi à ne pas les oublier.

- Attention à ne pas mal honorer les saints, par de la superstition : Il paraîtra très singulier de voir les gens qui prient devant les saints passer sans s’arrêter devant le SaintSacrement. A dire vrai quand nous allons en visite, le devoir est de saluer la maîtresse de maison avant toute autre personne.

12345
 

la pagina di San Paolo Apos... |
De Heilige Koran ... makkel... |
L'IsLaM pOuR tOuS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | islam01
| edmond-catho-hebdo
| edmond-catho-hebdo