Deo Gratias

Pour connaître et aimer

Archive pour la catégorie '10 commandements'

Parler toujours avec respect des choses divines

Posté : 17 octobre, 2009 @ 3:54 dans 10 commandements, Anecdotes et histoires | Pas de commentaires »

Pendant une maladie grave de Saint François de Sales, le médecin préparait de l’or potable.

François lui demande ce qu’il prépare. 

Le médecin répond par les paroles de Jésus lavant les pieds à Saint Pierre : « Ce que je fais, vous l’ignorez pour l’instant, vous le saurez dans la suite ».

François reprocha : « Il ne faut pas profaner les paroles de Notre-Seigneur ; il ne faut point se servir de la Sainte Ecriture, sinon en des choses sacrées, et avec une très grande révérence. »

Réfléchissez sur cette interrogation de Jésus : « Que sert à l’homme de gagner l’univers, s’il vient à perdre son âme ? » (Matthieu, 16,26)

Posté : 17 mai, 2009 @ 1:27 dans 10 commandements, Perles et belles réponses | Pas de commentaires »

Réponses d’enfants de 13-14 ans

Jésus a dit : « Que sert à l’homme de gagner l’univers s’il vient à perdre son âme ». L’âme, c’est tout. 

Le corps est sous la conduite de l’âme. Sur terre on peut faire des choses extraordinaires comme être l’homme le plus riche, le plus heureux, le plus important, le plus savant, gagner l’univers ou capturer tous les bandits du monde, si on n’aime pas Dieu, si on perd son âme, de tout cela qu’adviendra-t-il ? 

Mais si on aime le Seigneur, qu’on suit ses commandements, et qu’on fait sa volonté, alors même si on vit dans la plus grande misère, on sera heureux, Dieu récompense toujours, Dieu nous donnera le Paradis, nous serons comblés pour l’éternité. 

L’âme est notre plus grand bien, c’est notre chemin vers le Paradis. Il faut tout faire pour la garder pure, même au prix des plus grands sacrifices. 

***************

Si un homme avait toutes les richesses du monde pendant sa vie sur la terre, ça ne lui sert à rien s’il passe son éternité en enfer. Sa vie ne représente qu’un instant, pas même une seconde, par rapport à la vie éternelle. Une seconde dans la richesse ne sert à rien, il vaut mieux être riche pendant l’éternité. Et puis toute les richesses ne sont pas que matérielles, l’amitié, l’amour, la charité et la prière sont les plus grandes richesses existantes et elle rapportent beaucoup plus, non seulement pour la seconde sur terre, mais aussi pour l’éternité aux Cieux. 

Il faut plus s’occuper des biens spirituels que des biens matériels. 

****************

(more…)

Septième et dixième commandements: « Tu ne voleras pas » – « Tu ne désireras pas injustement les biens d’autrui »

Posté : 2 mai, 2009 @ 12:30 dans 10 commandements, Instruction religieuse | Pas de commentaires »

« Tu ne voleras pas » Dt 5, 19. 

« Ni les voleurs, ni les avares, ni tes ivrognes, ni les médisants, ni les ravisseurs du bien d’autrui ne posséderont le Royaume de Dieu. » 1 Co 6, 10. 

« Malheur à celui qui amasse des biens qui ne lui appartiennent pas, et qui ne cesse de s’entourer d’une boue épaisse ! » Hab ; 2, 6.  

« Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas que l’on vous fit à vous-même. » Tob , 4, 16 

 

I Posséder est un droit légitime

II Le vol

IIILa réparation

(more…)

Septième et dixième commandements: »Tu ne voleras pas » « Tu ne désireras pas injustement les biens d’autrui »

Posté : 2 avril, 2009 @ 3:58 dans 10 commandements, Instruction religieuse | Pas de commentaires »

« Tu ne voleras pas » Dt 5, 19. « Ni les voleurs, ni les avares, ni tes ivrognes, ni les médisants, ni les ravisseurs du bien d’autrui ne posséderont le Royaume de Dieu. » 1 Co 6, 10. « Malheur à celui qui amasse des biens qui ne lui appartiennent pas, et qui ne cesse de s’entourer d’une boue épaisse ! » Hab ; 2, 6.   « Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas que l’on vous fit à vous-même. » Tob ;, 4, 16 

I Posséder est un droit légitime

II Le vol

III La réparation

(more…)

Sixième et neuvième commandements :« Tu ne feras pas d’impureté »« Tu n’auras pas de désir impur volontaire »

Posté : 22 mars, 2009 @ 3:53 dans 10 commandements, Pureté | Pas de commentaires »

 

La pureté n’est pas à la mode. Il est très difficile, mais possible, de conserver cette grande vertu. Avec la grâce de Dieu, tout est possible. 

Aujourd’hui, il y a des circonstances atténuantes : les volontés sont moins fortes, il n’y a pas d’éducation dans ce domaine, les jeunes ne sont pas préparés et ne réalisent pas la gravité. On a perdu le sens du péché. Cela devient plus difficile de s’arrêter quand on a commencé (comme une drogue).

 

I Le plan de Dieu sur l’homme et la femme

II Les fautes contre la pureté 

III Ce qui mène à l’impureté

IV Les conséquences des péchés d’impureté

(more…)

Cinquième commandement : Tu ne tueras pas

Posté : 6 mars, 2009 @ 11:00 dans 10 commandements, Instruction religieuse | Pas de commentaires »

  

Tu ne tueras pas (Exode 20,13)

Pour aimer notre prochain, le premier bien que nous devons respecter chez autrui, c’est sa vie même. Et comme le sujet est particulièrement important et qu’il serait grave d’y contrevenir, le commandement est énoncé sous forme négative : TU NE TUERAS PAS.

Il est grave de donner volontairement et injustement la mort (ou de le désirer).

I La vie : un don de Dieu

II L’homicide

III Cas d’exception

IV Ne pas nuire à la vie du corps du prochain

V En ce qui concerne sa propre vie

VI Ne pas nuire à la vie de l’Ame

(more…)

Quatrième commandement: « Tu honoreras ton père et ta mère »

Posté : 4 janvier, 2009 @ 4:42 dans 10 commandements | Pas de commentaires »

I D’où vient l’autorité?

II Les devoirs des enfants

III Les devoirs des parents

(more…)

Suite au Troisième commandement: Tu sanctifieras le jour du Seigneur

Posté : 25 décembre, 2008 @ 4:25 dans 10 commandements | Pas de commentaires »

Examen de conscience sur le troisième commandement: 

- Ai-je manqué la Messe le dimanche ou une fête d’obligation (Toussaint, Noël, Ascension, Assomption) ? - Ai-je manqué ou fait manquer aux autres la messe du dimanche par ma faute ? 

- Ai-je été en retard à la Messe ou l’ai-je écourtée par ma faute ? - Ai-je consenti à des distractions pendant la Messe ? 

- Ai-je fait ou demandé un travail servile non nécessaire le dimanche ou les jours de fête d’obligation ? - Ai-je acheté ou vendu sans nécessité le dimanche ou les jours de fête d’obligation? 

- Ai-je eu des occupations contraires à la sanctification du dimanche ? 

 Message de la Sainte Vierge à la Salette adressé à Mélanie Calvat et Maximin Giraud, le 19 septembre 1846.  » Si mon peuple ne veut pas se soumettre, Je suis forcée de laisser aller le bras de mon Fils. Il est si lourd et si pesant que je ne puis le retenir. Depuis si longtemps que je souffre pour vous autres ; si je veux que mon Fils ne vous abandonne pas, je suis chargée de Le prier sans cesse et vous n’en faites pas cas. 

Vous aurez beau prier, beau faire, vous ne pourrez récompenser la peine que j’ai prise pour vous ! J’ai donné six jours pour travailler, je me suis réservé le septième et on ne veut pas me l’accorder ; c’est cela qui appesantit tant le bras de mon Fils. Aussi ceux qui mènent les charrettes ne savent plus jurer sans y mettre le nom de mon Fils : ce sont ces deux choses qui appesantissent tant Son bras. Si la récolte se gâte ce n’est qu’à cause de vous autres… Il viendra une grande famine. Avant que la famine vienne, les enfants au-dessous de sept ans prendront un tremblement et mourront entre les bras des personnes qui les tiendront. Les autres feront pénitence par la famine. Les noix deviendront mauvaises et les raisins pourriront. » 

Puis, continue Maximin, Elle nous demanda :  » Faites-vous bien vos prières mes enfants ? » 

Tous les deux nous répondîmes d’une seule voix :  » Non, madame, pas guère. 

Ah ! Mes enfants, il faut bien la faire, soir et matin. Quand vous n’aurez pas le temps, récitez au moins un Pater et un Ave Maria, et si vous en avez le temps, il faut en dire davantage… Il ne va que quelques femmes âgées à la messe. Les autres travaillent le dimanche, tout l’été, et l’hiver, quand ils ne savent que faire, ils ne vont à la messe rien que pour se moquer de la religion. Le Carême, ils vont à la boucherie comme les chiens… » 

Elle termina Son discours par ces mots prononcés en français :  » Eh bien! Mes enfants, vous le ferez passer à tout mon peuple ! » 

Le Saint Curé d’Ars : 

Vous travaillez, vous travaillez, mes enfants, mais ce que vous gagnez ruine votre âme et votre corps. Si on demandait à ceux qui travaillent le dimanche: « Que venez-vous de faire? » ils pourraient répondre: « Je viens de vendre mon âme au démon, de crucifier Notre-Seigneur, et de renoncer à mon baptême. Je suis pour l’enfer… Il faudra pleurer toute une éternité pour rien… » Quand j’en vois qui charrient le dimanche, je pense qu’ils charrient leur âme en enfer. 

Oh! comme il se trompe dans ses calculs, celui qui se démène le dimanche avec la pensée qu’il va gagner plus d’argent ou faire plus d’ouvrage! Est-ce que deux ou trois francs pourront jamais compenser le tort qu’il se fait à lui-même en violant la loi du bon Dieu? Vous vous imaginez que tout dépend de votre travail; mais voilà une maladie, voilà un accident… Il faut si peu de choses! Un orage, une grêle, une gelée. Le bon Dieu a tout sous sa main: il peut se venger quand il veut et comme il veut; les moyens ne lui manquent pas. N’est-ce pas toujours lui qui est le plus fort? Ne faut-il pas qu’il reste le maître à la fin? Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui demeure dans la vie éternelle. Que vous revient-il d’avoir travaillé le dimanche? Vous laissez bien la terre telle qu’elle est quand vous vous en allez; vous n’emportez rien. Ah! quand on est attaché à la terre, il ne fait pas bon s’en aller!… Notre premier but est d’aller à Dieu; nous ne sommes sur la terre que pour cela… 

Mes frères il faudrait mourir le dimanche et ressusciter le lundi. Le dimanche, c’est le bien du bon Dieu; c’est son jour à lui, le jour du Seigneur. 

Il a fait tous les jours de la semaine; il pouvait tous les garder, il vous en a donné six, il ne s’est réservé que le septième; il veut qu’en ce jour, vous ne travailliez nullement, pas plus que si vous étiez à l’agonie. De quel droit touchez-vous à ce qui ne vous appartient pas? Vous savez que le bien volé ne profite jamais. Le jour que vous volez au Seigneur ne vous profitera pas non plus. Je connais deux moyens bien sûrs de devenir pauvre: c’est de travailler le dimanche et de prendre le bien d’autrui. Vous avez travaillé en ce saint jour? Donnez aux pauvres une aumône qui surpassera le profit que vous aurez fait ». 

Belles réponses de catéchisme : le travail du dimanche

Posté : 20 décembre, 2008 @ 10:51 dans 10 commandements, Humour, Instruction religieuse, Perles et belles réponses | Pas de commentaires »

Question :  Vous êtes employé à Conforama, et le patron vous appelle dans son bureau et vous dit : « Comme jour de congé, je vous propose d’avoir le lundi et non le dimanche, mais vous serez payé double pour la journée du dimanche. Vous avez le droit de refuser. » Que lui répondez-vous ? 

- « Je ne vais pas travailler le dimanche simplement pour de l’argent et pour ma propre personne. Non, je n’accepte pas, ne me corrompez pas car mon devoir chrétien passe avant ma profession. »

- « Je ne peux pas, je suis catholique, et je dois aller à la messe avec ma famille. Ce serait un grave manquement. Enfin comprenez-moi, quelqu’un d’autre peut le faire à ma place. »

- « Ma religion me l’interdit. Dieu nous a tout donné. Les autres jours de la semaine sont consacrés à notre corps, ce serait un vol de travailler pour soi le jour consacré au Seigneur. »

- « Monsieur le Patron, je ne peux pas car je suis chrétien et hors des commerces de première nécessité, on n’a pas le droit de travailler le dimanche car ce jour est offert à Dieu. »

- « Dieu nous a offert ce jour pour notre âme, ce serait un vol si je travaille à Conforama le dimanche donc cela reste non. »

Belles réponses de catéchisme : pourquoi aller à la messe le dimanche ?

Posté : 18 décembre, 2008 @ 3:51 dans 10 commandements, Humour, Instruction religieuse | Pas de commentaires »

Question : Que dites-vous à un camarade se moquant de vous quand vous affirmez que manquer volontairement à la messe dominicale est un péché mortel ? 

 

- « Je lui dis : lis les dix commandements et là tu ne rigoleras pas ! »

- « La messe est une invitation chez quelqu’un d’immensément important sans qui vous n’existeriez pas. Il est là, tout le temps pour nous, et nous ne lui réservons encore que bien peu de temps. »

- « Je lui dis tous les bienfaits qu’apporte la messe à l’âme et je lui dis aussi que passer devant un ami qui vous attend n’est pas bien, Dieu nous attend et que ne pas aller à la messe offense Dieu ».

- « La messe est pour un chrétien le moment le plus important de la semaine, le Christ se fait présent pour nous et ne pas y aller, c’est l’offenser. »

- « Je lui explique que premièrement se moquer ne sert à rien et qu’il doit respecter ma religion. Deuxièmement je l’invite à y aller et je lui conseille d’aller voir un prêtre chaque semaine. »

- « C’est mieux d’aller à la messe le dimanche que le samedi. Viens avec moi dimanche prochain et tu verras la splendeur de Dieu, et là, tu comprendras sûrement. »

- « Tu ne riras plus autant en Enfer. Cette messe n’est pas obligatoire, elle est vitale. De plus, c’est un plaisir d’aller rejoindre le Christ qui nous aime et qui a tant souffert. »

12
 

la pagina di San Paolo Apos... |
De Heilige Koran ... makkel... |
L'IsLaM pOuR tOuS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | islam01
| edmond-catho-hebdo
| edmond-catho-hebdo