Deo Gratias

Pour connaître et aimer

Archive pour la catégorie 'Connaissance de Dieu'

Notre Dieu n’est pas celui des philosophes

Posté : 17 février, 2010 @ 10:16 dans Connaissance de Dieu, Morale | Pas de commentaires »

« Madame, lui dis-je, si notre Dieu était celui des païens ou des philosophes (pour moi c’est la même chose) il pourrait bien se réfugier au plus haut des cieux, notre misère l’en précipiterait. Mais vous savez que le nôtre est venu au-devant. Vous pourriez lui montrer le poing, lui cracher au visage, le fouetter de verges et finalement le clouer sur une croix, qu’importe? Cela est déjà fait, ma fille… »

Le Journal d’un curé de campagne Bernanos 

Dieu est humain !

Posté : 30 janvier, 2010 @ 10:09 dans Belles phrases, Connaissance de Dieu | Pas de commentaires »

«  A nous entendre on croirait trop souvent que nous prêchons le Dieu des spiritualistes, l’Etre suprême, je ne sais quoi, rien qui ressemble, en tout cas, à ce Seigneur que nous avons appris à connaître comme un merveilleux ami vivant, qui souffre de nos peines, s’émeut de nos joies, partagera notre agonie, nous recevra dans ses bras, sur son cœur. »

Le Journal d’un curé de campagne Bernanos 

Anima Christi de Frisina

Posté : 9 mars, 2009 @ 11:26 dans Connaissance de Dieu | Pas de commentaires »

Image de prévisualisation YouTube

Superbe !

L’INCARNATION

Posté : 16 février, 2009 @ 8:02 dans Connaissance de Dieu, Credo, Jésus-Christ | Pas de commentaires »

1. Introduction

2. Définition

3. Une approche du mystère

4. Les hérésies

5. Quelques dates

6. Quelques réponses à des questions

(more…)

LA SAINTE BIBLE

Posté : 14 février, 2009 @ 5:53 dans Connaissance de Dieu, Dossiers | Pas de commentaires »

 

1.    INTRODUCTION

2.    L’INSPIRATION

2.1      Critères de l’inspiration

2.1.1      Fausses notions de l’inspiration

2.1.2      Faux critères sur l’inspiration

2.1.3      Critères vrais

2.1.3.1   L’Ecriture elle même

2.1.3.2   La Tradition

2.1.3.3   Le Magistère de l’Eglise

2.2      Nature de l’inspiration

2.2.1      Définition de l’inspiration

2.2.2      Orthodoxie de l’inspiration

2.2.2.1   L’inspiration scripturaire implique une lumière intellectuelle

2.2.2.2   L’inspiration scripturaire implique une motion sur la volonté

2.2.2.3   L’inspiration scripturaire implique une motion sur les puissances exécutives

3.    L’INERRANCE

3.1      Principe

3.2      Interprétation

3.3      Le genre littéraire

4.    LE CANON

4.1      Définition

4.2      Canon de l’Ancien Testament

4.2.1      La Thora

4.2.2      Les Prophètes

4.2.3      Les Ecrits ou Hagiographes

4.2.4      Conclusion

5.    CONSTITUTION DES 2 TESTAMENTS

5.1      Ancien testament : 45 livres

5.2      Nouveau testament : 27 livres

5.3      LES DIFFERENTES VERSIONS

5.3.1      LES SEPTANTE (2°s av JC)

5.3.2      LA VULGATE DE ST JEROME (4°s ap JC)

6.    LES LIVRES SAINTS

6.1      Le Pentateuque

6.1.1      La Genèse

6.1.2      L’Exode

6.1.3      Le Lévitique

6.1.4      Les Nombres

6.1.5      Le Deutéronome

6.2      Les livres historiques

6.2.1      Le livre de Josué

6.2.2      Le livre des Juges (1200-1050)

6.2.3      Les 2 livres de Samuel (1050-1002-962)

6.2.4      Le Livre de Ruth

6.2.5      Les 2 livres des Rois (962-538)

6.2.6      Les 2 livres des chroniques,

6.2.7      Livres d’Esdras et de Néhémie (538-4°s)

6.2.8      Le livre de Tobie Judith Esther (non reconnus par les juifs et protestants)

6.2.9      Les 2 livres des Macchabées (333-63)

6.3      Les livres sapientiaux et poétiques

6.3.1      Le livre de Job

6.3.2      Les 150 psaumes

6.3.3      Le cantique des cantiques

6.3.4      Le livre de la sagesse

6.4      Les livres prophétiques

6.4.1      Isaïe (2 personnages)

6.4.2      Jérémie (526-586)

6.4.3      Ezéchiel

6.4.4      Daniel (200 avt JC)

6.4.5      Les douze petits prophètes

(more…)

QUE NOUS A APPORTE LE CHRIST ? Dieu.

Posté : 14 janvier, 2009 @ 3:02 dans Connaissance de Dieu, Jésus-Christ | Pas de commentaires »

MES FRÈRES,

Pendant l’été de 1907, le prince Borghèse exécuta son fameux voyage en automobile de Pékin à Paris. Au milieu de toutes sortes d’obstacles, il parcourut en deux mois ce trajet gigantesque. Entre autres choses, il lui fallut traverser le désert triste et désolé de Gobi.

Tandis qu’il avance péniblement dans le désert, il aperçoit tout à coup dans le lointain un point qui ne cesse de grandir, jusqu’à ce que finalement il se révèle comme une petite maisonnette solitaire, le poste télégraphique de Pang-Kiang, qui se trouve dans la solitude à huit jours de marche de la plus proche région habitée. Le compagnon du prince saisit l’occasion pour télégraphier à Londres.

L’employé chinois regarda le voyageur avec étonnement, regarda ses tableaux… s’embrouilla… calcula… et finalement prit le texte de la dépêche et inscrivit dessus le chiffre 1.

 » Est-ce le premier télégramme d’aujourd’hui ? demanda l’Anglais.

Non. C’est le premier, depuis six ans qu existe le poste.

Depuis six ans personne n’a encore télégraphié ?

Personne.

Mes frères, de longues caravanes épuisées de soif et de fatigue avaient passé devant la station télégraphique et personne n’avait eu l’idée de saisir cette occasion d’entrer en relations avec le monde civilisé. Mais n’y a-t-il pas une foule d’hommes aujourd’hui pour voyager de même dans le désert brûlant de la vie ? D’hommes fatigués à qui ne vient pas à l’esprit d’entrer en contact avec le Christ et le monde supérieur ? Ils se traînent, la tête penchée vers la terre, les genoux vacillants dans le désert de la vie et ils ne soupçonnent pas qu’il y a tout près d’eux une main secourable, une main secourable pour tous : la main puissante de Notre Seigneur Jésus-Christ.

Qu’y a-t-il donc dans cette main bénie? Telle sera la question qui sera traitée dans les sermons qui vont suivre. En effet, j’ai déjà parlé de ce qu’était le Christ. Mais que voulait-Il, pourquoi est-Il venu parmi nous, qu’est-ce que cette pensée nouvelle et inouïe qu’Il a donnée au monde, pourquoi l’humanité s’est-elle divisée en deux camps à son sujet et pourquoi la lutte se poursuit-elle depuis vingt siècles? voilà les questions auxquelles je voudrais répondre dans les instructions qui vont suivre.

Que nous a donné le Christ ? – c’est ainsi que je pose la question. Et la première réponse je l’emprunte précisément à l’évangile d’aujourd’hui XVIème dimanche après la Pentecôte) le Christ nous a donné Dieu.

(more…)

L’accomplissement des prophéties de l’Ancien Testament dans le Nouveau Testament

Posté : 7 janvier, 2009 @ 6:48 dans Connaissance de Dieu, Credo, Instruction religieuse, Sujets qui fâchent | Pas de commentaires »

L'accomplissement des prophéties de l'Ancien Testament dans le Nouveau Testament dans Connaissance de Dieu pdf laccomplissementdesprophtiesdelancientestament.pdf

La communion des saints: rien ne se perd

Posté : 15 décembre, 2008 @ 3:58 dans Connaissance de Dieu, Les"chocs spirituels", Souffrance | Pas de commentaires »

« Nous sentons proches de nous en Dieu toutes les âmes que nous aimons ; et ce dogme vivant procure, par la grâce divine, la vie à beaucoup d’âmes sur la terre et dans Purgatoire. Pas une de nos larmes, pas une de nos prières ne se perd, et elles ont une force que les gens ne soupçonnent pas. »

Elisabeth Leseur (1866-1914)

XV Il me faut croire en Dieu

Posté : 9 décembre, 2008 @ 9:18 dans Connaissance de Dieu | Pas de commentaires »

MES FRÈRES,

Il y a quelque temps mourait un des plus connus des hommes politiques français, l’ancien Président du conseil, Clémenceau, que l’on avait à juste titre surnommé le tigre ». Aussitôt après sa mort ont paru une foule d’articles et de mémoires sur sa vie, son oeuvre, – parmi cette avalanche de souvenirs, un petit épisode a fait particulièrement impression sur moi.

J’ai lu qu’un peintre avait voulu faire le portrait du Président du conseil, mais qu’après trois séances de pose il avait abandonné son travail.

- Cela ne pouvait pas aller – raconta-t-il plus tard à un ami. Il y avait un mur entre nous. A la maison, tous ses traits se contractaient. C’était comme un mur… Finalement un beau matin je laissai tout en plan. Cet homme ne croyait pas en Dieu… essayez donc de faire le portrait d’un homme pareil – disait le peintre d’un ton lamentable. Mes frères, l’artiste laissa la toile inachevée; il ne pouvait pas peindre cet homme qu’il savait ne pas croire en Dieu. Car ce qui fait de nous des hommes c’est la foi en Dieu. Celui qui ne croit pas en Dieu ne peut pas être un homme « créé à l’image de Dieu ». On ne peut pas peindre une image humaine de celui qui ne croit pas en Dieu, car il y a manque d’harmonie entre son front et le visage; son profil serait celui d’un homme, mais derrière son front le cerveau nie ce qui nous élève au-dessus de la bête : la ressemblance avec Dieu. 

Depuis que j’ai lu cette petite histoire, une pensée ne me laisse plus en repos : C’est donc pour cela que les traits humains disparaissent de plus en plus du visage de l’humanité actuelle. Pourquoi? Parce que les traces de Dieu disparaissent de plus en plus. Il me faut croire en Dieu, parce que non seulement on ne peut pas peindre une image humaine de l’homme qui ne croit pas en Dieu, mais aussi parce qu’un tel homme ne peut pas mener une vie humaine, - voilà le thème important de mon sermon d’aujourd’hui. Le sermon d’aujour­d’hui clôt la première moitié de la série de prédications de cette année, il sera donc en même temps la synthèse rapide des arguments que j’ai exposés jusqu’ici et quii obligent l’homme à croire en Dieu. Dans les précédents sermons, nous avons examiné à fond les` manifestations les plus diverses de la vie et nous avons vu comment elles obligent l’homme à se tourner vers Dieu, à se réfugier auprès de Dieu, c’est-à-dire à croire en Dieu. 

Qu’avons-nous donc vu qui nous force en premier lieu, à croire en Dieu? I La raison m’oblige à croire en Dieu

II Le sens moral m’oblige à croire en Dieu

III La souffrance m’oblige à croire en Dieu

IV La santé m’oblige à croire en Dieu

(more…)

XIV Y A-T-IL UN DIEU? LA RÉPONSE DE L’HUMANITÉ

Posté : 6 décembre, 2008 @ 9:46 dans Connaissance de Dieu, Société | Pas de commentaires »

I L’HUMANITE SENT L’ABSENCE DE DIEU. II L’HUMANITÉ NE PEUT PAS SUPPORTER L’ABSENCE DE DIEU. 

(more…)

12345...7
 

la pagina di San Paolo Apos... |
De Heilige Koran ... makkel... |
L'IsLaM pOuR tOuS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | islam01
| edmond-catho-hebdo
| edmond-catho-hebdo