Deo Gratias

Pour connaître et aimer

Archive pour la catégorie 'Anecdotes et histoires'

Les trois ducats

Posté : 20 juin, 2008 @ 3:42 dans Anecdotes et histoires, Belles phrases, Morale | Pas de commentaires »

Cela se passait il y a bien longtemps, aux portes de la bonne ville de Toulouse en Occitanie. Un soleil radieux illuminait le ciel, faisant chanter les briques de la ville rose, et un cortège haut en couleur faisait son entrée par la grande porte; Le Roi René venant présenter à ses sujets la belle Aude, sa future épouse.

  Le cortège était arrivé sur la Place du Capitole, noire d’un peuple en liesse, lorsque, levant les yeux, la jeune princesse pousse un cri ! Au gibet patibulaire trônant dans un coin de la place, le bourreau s’apprête à passer la corde au cou d’un homme à la pauvre mine, qulque gueux sans doute qui devait bien un jour en arriver là…

- Oh ! supplie la belle Aude, ne peut-on lui faire grâce un jour comme celui-ci ?

(more…)

La valise de Charlot

Posté : 18 juin, 2008 @ 3:05 dans Anecdotes et histoires, Politique | Pas de commentaires »

Parmi un lot de valises, Charlot en choisit une. Elle lui plaît, elle a toutes les qualités. C’est son idée, son système de rangement. Ensuite, il ouvre son armoire qui contient la réalité, ce qu’il doit emporter en voyage. Et la réalité n’entre jamais dans les systèmes, si beaux soient-ils. Alors, comme malgré de fortes pressions pour boucler la valise remplie, il dépasse de partout des morceaux de vêtements – une jambe de pantalon ici, une manche par là – Charlot prend de grands ciseaux et coupe tout ce qui dépasse…
L’esprit de système mutile toujours les réalités. Ca finit toujours par découper ce qui dépasse : et les hommes, ça dépasse toujours les catégories; et les ciseaux, ça peut aller jusqu’aux fours crématoires et aux goulags.

 

… Il y a cet étatisme dont la formule habituelle est : « plus haut égale plus juste ». Rêve de planification généralisée. Idéologie destructrice des hiérarchies intermédiaires, des pouvoirs responsables.

Le gâteau et la recette

Posté : 16 juin, 2008 @ 8:48 dans Anecdotes et histoires, Morale, Politique | Pas de commentaires »

Madame Michu est bonne pâtissière.
Pour l’anniversaire de Monsieur Michu, son mari, elle a invité des amis et fait un gâteau.
Huit personnes se partagent le gâteau. C’est facile pour découper les parts.
Et comme le gâteau est délicieux, les trois amies de Madame Michu veulent toutes la recette.
Madame Michu ne se fait pas prier, parce qu’elle connaît la morale de cette histoire…

(more…)

Le clou et le marteau

Posté : 15 juin, 2008 @ 8:05 dans Anecdotes et histoires, Humour, Morale, Politique | Pas de commentaires »

Stéphane doit accrocher un tableau au mur de son salon.
Il demande à sa femme Valérie de l’aider car il n’est pas très bricoleur.
- « Tiens bien le clou ! » lui dit-il.
Il tape un, deux, trois coups de marteau sur la tête du clou, le quatrième sur les doigts de sa femme.
- « Aïe !!! »
- « Excuse-moi, je vais faire attention ! »
Il recommence en faisant plus attention…
Après cinq coups sur le clou, le sixième glisse sur les doigts de Madame…
- « Aïe !!! Débrouille-toi maintenant. »
Et Madame retourne à ses occupations.
Monsieur recommence donc seul, en tenant à la fois le clou et le marteau.
Trois coups sur le clou, le quatrième sur ses doigts.
- « Aïeeeeeeeeu !!!!!!!!!!!!!! » ( les hommes sont plus douillets )
Les coups suivants, Stéphane fait très attention et finalement apprend très vite à bien viser.
Le tableau est finalement accroché.

 

Moralité :

Le marteau, c’est le pouvoir.
Le clou, c’est la responsabilité.
Quand une personne a un pouvoir ( tient un marteau ) tandis qu’une autre assume la responsabilité ( tient le clou ), la personne qui a le pouvoir ne subit pas les conséquences – heureuses ou malheureuses ( ici malheureuses : les doigts écrasés ) – de ses actes.
Elle peut donc en abuser.
Quand une personne qui a un pouvoir assume la responsabilité correspondante, elle a intérêt à bien user de son pouvoir : elle subit les conséquence de ses actes.
Et si les conséquences sont malheureuses, elle a intérêt à corriger le tir.
En conséquence, elle apprend et progresse vite.
Il ne faut donc jamais dissocier pouvoir et responsabilité.
A qui on confie le marteau, on doit aussi confier le clou.

 

Philippe Deflandre

12345
 

la pagina di San Paolo Apos... |
De Heilige Koran ... makkel... |
L'IsLaM pOuR tOuS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | islam01
| edmond-catho-hebdo
| edmond-catho-hebdo