Deo Gratias

Pour connaître et aimer

Archive pour la catégorie 'Anecdotes et histoires'

Histoire sur la Dévotion à la sainte Vierge

Posté : 3 janvier, 2010 @ 11:25 dans Anecdotes et histoires | Pas de commentaires »

Saint Jean Bosco témoigne de la dévotion à Marie de Michel Magon : 

 

On lui fit un jour cadeau d’une image de la Sainte Vierge au bas de laquelle il était écrit : « Venite, filii, audite me, timorem Domini docebo vos » ; c’est-à-dire « Venez, mes enfants, écoutez-moi, je vous enseignerai la sainte crainte de Dieu. » Cette invitation lui donna sérieusement à penser ; et il écrivit une lettre à son directeur dans laquelle il disait que la Sainte Vierge lui avait fait entendre sa voix, et qu’elle l’invitait à devenir meilleur et qu’elle voulait elle-même lui enseigner la manière de craindre Dieu, de l’aimer et de le servir. Il se mit alors à s’imposer des « sacrifices » qu’Il pratiquait scrupuleusement en l’honneur de celle qu’il commença à honorer sous les titres de Mère céleste, divine maîtresse, bergère compatissante… 

Avant de se mettre à étudier et à écrire au dortoir ou en classe, il tirait d’un livre un image de Marie, qui portait en marge ce vers : Virgo parens, studiis semper adesto meis. « Vierge Mère, assistez-moi toujours dans mes études. » Il se recommandait régulièrement à elle au début de ses travaux scolaires. « Moi, disait-il fréquemment, quand je rencontre une difficulté dans mes études, je recours à ma divine Maîtresse, et elle m’explique tout. » L’un de ses amis le félicitait un jour de la bonne réussite de sa composition. « Ce n’est pas moi que tu dois féliciter, répondit-il, mais Marie qui a mis dans la tête bien des choses que seul j’aurais ignorées. » 

Pour avoir sans cesse auprès de lui un objet qui lui rappelât la protection de Marie dans ses occupations ordinaires, il écrivait partout où il pouvait : Sedes sapientiae, ora pro me. « O Marie, Siège de la Sagesse, priez pour moi. » Si bien que, sur tous ses livres, sur la couverture de ses cahiers, sur sa table, sur ses bancs, sur son pupitre, partout où il pouvait écrire à l’encre ou au crayon, on lisait : Sedes sapientiae, ora pro me. 

Si vous ouvrez mon coeur, vous y trouverez Jésus (Histoire sur la conversion par l’exemple et l’offrande de sa vie)

Posté : 10 décembre, 2009 @ 5:38 dans Anecdotes et histoires | Pas de commentaires »

Un jeune garçon venait d’être hospitalisé en urgence… Après de rapides radios, le chirurgien vint tout de suite l’examiner… Il commença, bon enfant, avec le sourire, par ces mots: «Je vais ouvrir ton coeur … » Le garçon l’interrompit vivement: «Vous allez y trouver Jésus!» 

Le chirurgien leva son regard, fronça les sourcils, lui qui n’était pas croyant: «Je vais ouvrir ton cœur pour constater les dégâts causés par la maladie … » «Mais quand vous aurez ouvert mon coeur, vous allez y trouver Jésus». Le médecin regarda les parents qui étaient assis tranquillement; il continua:
«Quand j’aurai constaté les dégâts je recoudrai ton cœur et ta poitrine et ensuite seulement, je déciderai des mesures à prendre. » 

«Mais vous allez trouver Jésus dans mon coeur. La Bible, dit qu’il vit là. Les cantiques disent tous qu’il vit là. Vous allez le trouver dans mon cœur». 

Le chirurgien en eut assez: «Je vais te le dire ce que je trouverai dans ton coeur. Je trouverai un muscle endommagé, un approvisionnement sanguin appauvri et des vaisseaux affaiblis. Et je saurai si je peux te rendre la santé.» 

«Et vous allez également trouver Jésus, il s’y trouve … » 

Le chirurgien quitta la salle de consultation un peu excédé. 

Il procéda comme prévu à l’opération…

(more…)

Histoire du vieux Wang (Histoire sur le pardon)

Posté : 5 décembre, 2009 @ 5:31 dans Anecdotes et histoires | Pas de commentaires »

À l’époque du soulèvement des Boxers, une famille chrétienne fut massacrée par un homme du même village qui s’était mis à la tête d’une troupe de brigands. Seul le grand-père, le vieux Wang, avait été épargné. Le meurtrier avait fui, craignant, non sans raison, d’être lynché.  Après les cinq mois que dura la terreur, quand le calme fut rétabli dans la région, l’assassin fit demander au missionnaire, le père Lebbe, s’il lui était permis de rentrer au village. 

(more…)

Histoire sur la force du Nom de Jésus

Posté : 2 décembre, 2009 @ 5:24 dans Anecdotes et histoires | Pas de commentaires »

Saint François, peu avant de devenir évêque tombe très malade et va mourir. Léthargique, mais lucide, une tentation foudroyante le saisit : Satan lui suggère contre la présence du Christ dans l’Eucharistie une objection inconnue, dont il ne trouva la solution qu’une fois revenu à lui. Mais avant même de se réveiller, il avait chassé le tentateur « par la seule invocation du nom de Jésus ».

Histoire sur la rancune et le pardon

Posté : 20 novembre, 2009 @ 1:17 dans Anecdotes et histoires | Pas de commentaires »

 
A une femme très fâchée contre son frère parce qu’il avait commis une grosse indélicatesse. Elle ne voulait pas lui pardonner. Elle parlait même de porter plainte contre lui. Il a répondu:
« Avez-vous une machine à laver?
- Oui (le ton de la voix montre de l’étonnement)
- Est-ce qu’elle est déjà tombée en panne?
- Oui… Mais je ne comprends pas…
- Attendez, vous allez comprendre… Quand elle est tombée en panne, l’avez-vous jetée ou l’avez-vous faites réparer?
- Je l’ai faite réparer bien sûr!
- Et votre propre frère, vous n’allez pas essayer de le « réparer »? Vous pouvez acheter un nouveau lave-linge. Mais pouvez-vous acheter un frère, qui partagera avec vous vos souvenirs d’enfance parce que vous aurez grandi ensemble? »

tiré du recueil de « Paroles » de Nemat:

Parler toujours avec respect des choses divines

Posté : 17 octobre, 2009 @ 3:54 dans 10 commandements, Anecdotes et histoires | Pas de commentaires »

Pendant une maladie grave de Saint François de Sales, le médecin préparait de l’or potable.

François lui demande ce qu’il prépare. 

Le médecin répond par les paroles de Jésus lavant les pieds à Saint Pierre : « Ce que je fais, vous l’ignorez pour l’instant, vous le saurez dans la suite ».

François reprocha : « Il ne faut pas profaner les paroles de Notre-Seigneur ; il ne faut point se servir de la Sainte Ecriture, sinon en des choses sacrées, et avec une très grande révérence. »

Luther est tombé parce qu’il n’a pas prié

Posté : 14 octobre, 2009 @ 3:53 dans Anecdotes et histoires | Pas de commentaires »

Dix ans après son entrée à Erfurt, Luther avouait au prieur : « Tout le jour, je ne suis guère qu’à écrire des lettres. Il me reste rarement le temps de réciter mes heures et de célébrer la messe. A cela s’ajoutent mes tentations du côté de la chair, du monde et du démon. »

Pour faire un péché mortel, il faut le vouloir. (Histoire sur Saint François de Sales)

Posté : 9 octobre, 2009 @ 3:48 dans Anecdotes et histoires | Pas de commentaires »

Un soldat s’était confessé, pour pouvoir communier, et converse avec ses compagnons qui déjeunent, alors il mange avec eux sans penser à ce qu’il fait, puis va à la messe. 

Après, un sergent : « Qu’avez-vous fait, misérable ? Comment avez-vous été si aveugle d’esprit ? Ne savez-vous pas que le corps de Notre-Seigneur ne doit être pris qu’à jeun ? O Dieu ! Que vous avez commis un grand péché ! » Le pauvre pleure et se lamente. Le sergent lui conseille d’aller trouver Saint François de Sales devant qui il sanglote. 

« Qu’est-ce qu’il y a mon enfant ? D’où vous vient cette grande affliction ? … Prenez courage, et voyez ce que je pourrai faire pour vous. 

-          Ah ! Mon Père, que j’ai commis un grand crime ! 

-          Eh ! Quoi donc, ne savez-vous pas que Dieu est miséricordieux ? 

-          Hélas ! J’ai pris la Sainte Communion après déjeuner. Je suis perdu, mon Père, si vous ne me baillez consolation. » 

Le missionnaire, après l’avoir apaisé, lui demanda s’il avait fait cela à dessein et en le sachant ; l’autre lui ayant répondu que c’était par inconsidération, et qu’il aimerait mieux mourir mille fois que de retomber en semblable offense, il lui dit : 

« Mon fils, allez en paix. 

-          Mais pour le moins, pria ce pauvre homme, baillez-moi la pénitence qu’il vous plaira, et je la ferai exactement. 

-          Allons, vous direz une fois le Pater et l’Ave. Ayez bonne confiance en Dieu et priez pour moi. » 

Ne jamais hésiter à évangéliser (Histoire sur Saint François de Sales)

Posté : 2 octobre, 2009 @ 3:52 dans Anecdotes et histoires | Pas de commentaires »

En arrivant à Allinges, Saint François de Sales ne trouve que sept personnes dans l’église où il n’y a même plus de portes. Un passant, procureur ducal entre par curiosité. Saint François hésite à prêcher, puis parle de l’invocation des saints et de l’honneur qui leur est dû. Après, le procureur ducal vient le voir : 

« Ah ! Monsieur, vous n’avez pas peu fait cette matinée. 

-          Et quoi donc ? 

-          Vous avez regagné mon âme, car j’avais donné ma parole d’aller demain refaire profession entre les mains du ministre hérétique, mais vous avez tellement éclairé le point de ma difficulté, qu’à cette heure je crois que je suis en la bonne religion et que je n’ai plus sujet d’en douter. »

 

 Le missionnaire résolut de ne jamais refuser de prêcher. 

Même Voltaire croyait à l’Enfer…

Posté : 4 juillet, 2009 @ 2:32 dans Anecdotes et histoires | Pas de commentaires »

Un jour, un homme écrivait à Voltaire qu’il avait découvert la preuve métaphysique de la non-existence de l’Enfer.

 » Vous êtes bien heureux, lui répondit Voltaire, moi je suis bien loin d’en être là. »

Tiré de « L’enfer » de Mgr de Ségur. Cf. http://www.christ-roi.net/index.php/Mgr_de_S%C3%A9gur,_L’enfer,_1876

12345
 

la pagina di San Paolo Apos... |
De Heilige Koran ... makkel... |
L'IsLaM pOuR tOuS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | islam01
| edmond-catho-hebdo
| edmond-catho-hebdo