Deo Gratias

Pour connaître et aimer

Sketches drôles de veillée

Classé dans : Coin scout,Humour — 28 décembre 2008 @ 16 04 38

·         Les corses ( voir : Est-ce le moment ? : c’est en gros le même sketch ) 

( Eventuellement, quelqu’un annonce :  » En Corse, par une après-midi belle et ensoleillée… », puis se retire. ) 4 ( ou moins, ou plus ( mais pas moins de 2 )) corses sont allongés par terre, sur le dos, ronflant bruyamment , les uns à côté des autres, ayant tous la jambe droite sur la gauche. Ils attendent ainsi quelques secondes, puis l’un deux dit :  » Marco, c’est l’heure ? « . Marco répond  » Non !  » De nouveau les ronflements bruyants. Une minute passe, et de nouveau la même question, avec la même réponse. De nouveau les ronflements bruyants. Une minute passe encore, et de nouveau la même question, avec la même réponse. Une minute passe encore, et à la question  » Marco, c’est l’heure ? « , Marco répond  » Oui, c’est l’heure… », et tous ensemble ( bien synchronisés, c’est ça qui fait le comique ) , ils font passer leur jambe gauche sur leur droite. ( Là, rires garantis ) 

Quelques secondes plus tard, l’un dit :  » Quand même, il faut qu’on se réveille, on a beaucoup de travail aujourd’hui !   » Marco dit alors :  » Oui, tu as raison, on doit changer  une ampoule  » ( rires…), et ils se lèvent donc. Marco dit à Giovanni  » Tu vas me porter sur tes épaules, comme ça, j’arriverai à hauteur de l’ampoule.  » Et il monte sur les épaules de Giovanni, lève le bras ( mimant ainsi le geste de mettre l’ampoule en contact avec le pas de visse, mais sans mimer le geste de visser ) et attend. Au bout de 30 secondes, Giovanni s’énerve :  » Et bien, Marco, tu ne l’as pas encore vissé, cette ampoule ?!  » Ce à quoi Marco lui répond :  » Mais non, j’attends que tu tournes !  » Et Giovanni se met à tourner sur lui-même pour que l’ampoule tenue par Marco soit vissée. 

·         Un sketch bien triste 

Nombre d’acteurs : environ 5-6 (ou plus ou moins, comme vous voulez!)
Matériel : aucun 

Le premier jeune entre en scène en pleurant. Un autre jeune entre en scène et lui demande la cause de son chagrin. Le premier le lui dit en chuchotant à l’oreille et le deuxième se met à pleurer lui aussi. Les deux pleurent lorsqu’un autre jeune entre et le manège recommence. Quand tous les acteurs sauf un sont sur scène, pleurant, reniflant, se mouchant, tordant des mouchoirs (préalablement mouillés pour faire de l’effet lors du tordage), le dernier acteur entre an scène et demande à voix haute : Pourquoi est-ce que tout le monde pleure?
Ils répondent tous ensemble : parce qu’on a pas trouvé de sketch!

·         Le banc du parc 

Nombre d’acteurs : 4
Matériel : aucun 

Ce sketch est entièrement mimé et aura d’autant plus de succès si les gestes sont clairs et bien accentués.  Trois personnes sont assises sur un banc public. Deux d’entre elles font des gestes de pêcheur (lancer la ligne à l’eau, tourner le moulinet en montant et abaissant la ligne). Un policier apparaît et semble intrigué par leur façon de faire. Il se gratte la tête, fait des airs étonnés. Il demande par geste au troisième ce que font les 2 autres. Le troisième met son index sur ses lèvres et fait signe que les 2 autres pêchent. Le policier montre qu’il n’y a pas d’eau. Le troisième indique en tournant l’index près de sa tempe que les 2 autres sont fous. Le policier suggère par ses gestes que le troisième devrait ramener les 2 autres à la maison. Le troisième acquiesce de la tête, prends 2 rames imaginaires et se met à ramer… 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

la pagina di San Paolo Apos... |
De Heilige Koran ... makkel... |
L'IsLaM pOuR tOuS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | islam01
| edmond-catho-hebdo
| edmond-catho-hebdo