Deo Gratias

Pour connaître et aimer

La Réforme catholique

Classé dans : Histoire — 17 octobre 2008 @ 14 02 20

I ORIGINE

Dirigée par Rome, cette Réforme catholique montre un désir profond de mettre fin à certains abus et de lutter contre les doctrines de Luther et de Calvin.
Le Pape fonde le Saint-Office (1542) qui veille à la pureté de la foi en luttant contre les hérésies et l’Index (1543) qui recense les livres non conformes à la doctrine catholique pour en interdire la lecture.
Le Concile de Trente (en Italie) est convoqué, réuni à trois reprises de 1545 à 1563.

II LE CONCILE DE TRENTE

Il fixe le dogme avec précision en face des doctrines protestantes. Il rappelle que :
Contre « sola Scriptura »: la Foi repose sur la Bible et sur la Tradition. La Vulgate (traduction de la Bible par Saint Jérôme) est reconnue comme version officielle de l’Eglise.
Contre la prédestination et « sola fide » : l’homme est libre et les œuvres sont nécessaires au salut.
Certes la rémission des péchés ne peut venir que de Jésus-Christ, mais ces mérites sont assez puissants pour opérer dans l’homme qui se repent une rénovation intérieure.
On rappelle les rites des sept sacrements, et met en honneur le culte de la Sainte Vierge et des saints.

Il mène une réforme du clergé :
Contre le manque de formation, chaque diocèse doit avoir un séminaire.
Les évêques et les curés sont obligés de résider dans leur diocèse ou leur paroisse.
Ils ne peuvent cumuler les bénéfices.
Ils ont le devoir d’enseigner le catéchisme et de prêcher.

III LA MANIFESTATION DE LA RENAISSANCE CATHOLIQUE

De meilleurs Papes succèdent à ceux de la Renaissance.
Saint Pie V (1566-1572) crée des séminaires, codifie la messe (pour éviter des innovations locales inspirées du protestantisme), rédige un catéchisme romain à partir des définitions du concile et perfectionne le bréviaire. Il prêche la croisade contre les Turcs : victoire de Lépante en 1571. Après cette défaite, les Turcs ne furent plus maîtres en Méditerranée.
Grégoire XIII réforme le calendrier qu’on appelle calendrier grégorien. (Les Orthodoxes restent à l’ancien calendrier.)

Le Concile de Trente a assuré la restauration chrétienne du XVIIème siècle et le maintien de l’Eglise au cours du XVIIIème siècle et de la Révolution.

De nombreux ordres religieux entreprennent résolument leur propre réforme.
En Espagne, les grands mystiques Sainte Thérèse d’Avila et Saint Jean de la Croix réforment le Carmel.

Dieu suscite de grands saints et de nouveaux ordres religieux durant le XVIème et le XVIIème siècle :

Les Jésuites, fondés par Saint Ignace de Loyola en 1534, joueront un rôle important dans l’enseignement, et aident les Papes dans leurs missions, empêchent le calvinisme de s’implanter en Pologne et en Hongrie.
En Italie, Saint Charles Borromée, évêque de Milan en 1564, crée des séminaires.
En France, Saint François de Sales, évêque de Genève en 1602, convertit les calvinistes par ses prédications. Il crée les Visitandines avec Sainte Jeanne de Chantal.
Saint Vincent de Paul fonde les Lazaristes (ils habitent le collège Saint Lazare à Paris) en 1625 pour les missions populaires, et, avec Sainte Louise de Marillac, les Sœurs de la Charité.

Les Ursulines sont fondées par Sainte Angèle Mérici en 1535, qui assureront le service des malades et l’enseignement.
Les Oratoriens sont fondés par Saint Philippe Néri en 1564 en Italie, où se rassemblent des prêtres pour faire les exercices spirituels et prêcher. Ils lutteront contre le protestantisme en France. On peut aussi citer Saint Pierre Fourier, Saint Jean-Baptiste de la Salle (qui fonde les Frères des écoles chrétiennes) en 1681.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

la pagina di San Paolo Apos... |
De Heilige Koran ... makkel... |
L'IsLaM pOuR tOuS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | islam01
| edmond-catho-hebdo
| edmond-catho-hebdo