Deo Gratias

Pour connaître et aimer

Philosopher en grattant la terre, c’est possible… (3)

Classé dans : Philosophie,Réflexions — 10 août 2008 @ 21 09 51

Creuser la terre et en ôter les pierres suscite aussi une petite réflexion sur l’espérance : Au bout d’un moment qu’on creuse son trou-trou et qu’il y a encore et toujours des pierres, on exerce sa patience et on se dit : « une pierre après l’autre ». Mais à la fin… ça sera fini! Une fois enlevées toutes ces pierres et mon trou creusé, je pourrai dire : « j’ai fini! » et on pourra hisser le mât, un mât victorieux.

Après tout, la vie, c’est exactement ça! On sait qu’un jour, ce sera fini ! Et qu’alors, si nous avons ôté de notre cœur ces pierres qui empêchent l’amour du Christ de s’implanter dans nos cœurs, à force d’efforts, de courage, d’épreuves surmontées, nous pourrons dresser le mât, la Croix du Christ !  » Saint Paul disait : « la légère tribulation d’un instant nous prépare, jusqu’à l’excès, une masse éternelle de gloire ». Alors, courage!

 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

la pagina di San Paolo Apos... |
De Heilige Koran ... makkel... |
L'IsLaM pOuR tOuS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | islam01
| edmond-catho-hebdo
| edmond-catho-hebdo