Deo Gratias

Pour connaître et aimer

Baden Powell parle de l’Amour à un scout

Classé dans : Belles phrases,Formation de la personnalité,Morale,Pureté — 11 juillet 2008 @ 17 05 34

Dieu t’a donné un corps, non, il te l’a prêté pour que tu en fasses bon usage et non point pour l’imbiber de boisson et le rendre faible et amorphe par la débauche. Soigne-le, fais-en un vrai corps d’homme, un corps de père.
Tu peux y arriver si tu le veux. Cela dépend de toi. Et c’est une bien belle aventure.
Saint Georges qui luttait contre le dragon t’aidera dans la lutte victorieuse contre le dragon de la tentation afin que tu puisses finalement te présenter comme un « homme » pur, fort et chevaleresque à la jeune fille que tu aimes. Ce sera pour toi un nouveau pas vers le bonheur, et physiquement, tu seras prêt à servir Dieu en assurant la continuité de la race dans les meilleures conditions possibles.

Et toi aussi, tu auras forcément tes aventure d’amour.
Je sais les difficultés auxquelles tu dois faire face. Il y a bien peu de poésie et d’intérêt dans la vie quotidienne d’une ville ou d’un village et à ton âge en particulier, au moment critique, la femme se présente inévitablement à toi sous une forme nouvelle et pleine d’attrait.
C’est donc une grande aventure pour un jeune homme, que de choisir une jeune fille.
Quelquefois, il aime qu’on la voie avec lui afin de prouver qu’il est un homme, dans d’autre cas, il préfère rester seul avec elle. Ne croit pas que ceci soit extraordinaire. C’est au contraire le cours normal de la nature. Comme je te l’ai déjà dit, c’est en accord avec la loi qui gouverne les animau aussi bien que les hommes.
Mais pour l’homme il y a une différence. Il possède un âme, une intelligence qui manquent aux animaux, il voit ce qu’il y a de romanesque dans le choix d’une compagne, à qui il peut offrir admiration, amour, dévouement, tous sentiments qui sont bien au-dessus du pur instinct, plus on est un homme et moins on est un animal.
Le premier pas à faire dans la voie du bonheur est de choisir la jeune fille idéale. Il y a des femmes et il y a des poupées.

PREMIÈRES AMOURS


Tout jeune homme évidemment, tu vas la juger entièrement d’après le visage et la silhouette et tu vas tomber amoureux d’une jeune fille après l’autre, désespérément amoureux. Il t’arrivera peut-être d’en avoir deux ou trois à la fois.
Tu penseras sans doute que c’est l’aventure la plus merveilleuse, et quelques jours plus tard probablement, la tragédie la plus terrible qui soit jamais arrivé à quelqu’un. C’est à ce moment que la plupart des jeunes gens pensent à se suicider pour une affaire d’amour, – mais ne le font pas!
Console-toi en pensant que ceci arrive à tous; ce sont les premiers éveils de l’amour. Il n’y a là aucun mal et pas d’avantage de raison pour te sentir honteux ou abattu. Et même bientôt, quand la jeune fille rêvée se sera présentée, tu riras de la première idée que tu te faisais de l’amour.
Mais dans cette période critique, n’oublie pas que tu es un homme et non une bête. Conduis-toi en homme. Joue franc-jeu avec cette jeune fille et songe aux enfants dont tu portes le germe en toi. Ne la tente pas, ne te laisse pas tenter par elle et plus tard tu n’auras à rougir de rien.

Baden Powell, in la Route du Succès

http://agse.bougival.free.fr/Pages/accueilspi.html

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

la pagina di San Paolo Apos... |
De Heilige Koran ... makkel... |
L'IsLaM pOuR tOuS |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | islam01
| edmond-catho-hebdo
| edmond-catho-hebdo